Tourisme en Haute-Garonne, Muret une ville rebelle

En Haute Garonne, le détour sur la commune de Muret la rebelle semble approprié pour une visite. Muret, petite ville aux portes de Toulouse, capitale du Comminges, au cœur de l’histoire de l’Occitanie d’hier et aujourd’hui. Muret est généralement connue pour la bataille de Muret et comme le lieu de naissance de Clément Ader, inventeur et pionnier de l'aviation. Mais pas que ... Muret est une ville riche en histoire comme vous allez pouvoir le découvrir.   Murrell ou la naissance de Muret... Le territoire de Muret, d'après les différentes découvertes archéologiques, permet de penser qu'il fut peuplé dès la période néolithique grâce à un fond de cabane datant environ de 4000 avant J-C retrouvé au nord de la cité, ainsi que différents objets de l’Age du cuivre, environ 3000 à 25000 avant J-C, enfin du bronze à partir de 1700 avant J-C, désignant un peuplement pour le moins permanent. A l'époque Gallo-Romaine, des fours à briques sont retrouvés, implantés le long de la rive droite de la Garonne avec une villa qui occupait le site de l'actuel centre-ville. Des murs de protection entouraient la ville qui prit alors le nom de Murellum qui deviendra ensuite Murel, et enfin, Muret au Moyen Age.   Muret au Moyen Age, le destin de l'Occitanie... La ville de Muret fit son entrée fracassante dans l'histoire le 12 septembre 1213. Ce jour-là, un combat décisif opposant deux terres faillit changer les horizons au-delà des Pyrénées et le destin de l'Occitanie. A cette époque, les comtes de Toulouse, grandes entités féodales, croient encore tenir leur indépendance et manier les ficelles de l'espace méridional. Cette ambition fut contrariée par les seigneurs du Nord de la France, venus pour châtier l'hérésie cathare suite au meurtre de Pierre de Castelnau à St Gilles. Cette croisade albigeoise tente d'éradiquer en plus du catharisme, la trop grande importance du Sud qui décide de renforcer ses forces avec le roi Pierre II d'Aragon, protecteur de plusieurs barons Occitans. Le jeune roi perdra néanmoins la vie sur les champs de bataille malgré ses forces importantes, mettant un terme à l'alliance Sud Hispanie qui aurait certes, changé le cours de l'histoire mais aussi de l'Occitanie.   Muret,  Résistante et patriote... C'est en 1942 qu’André Reboul, juge d'instruction de Muret, constitue avec quelques patriotes le maquis de Rieumes. Le groupe s'agrandit de plusieurs personnalités militaires et médicales (docteur Charles Schwartz, docteur Robert Roger, Jean Lécussan, adjudant-chef retraité de l'armée de terre). Les équipes se forment et se dispersent dans les villages des cantons d'Auterive, de Carbonne, de Muret et de Rieumes. Mais les évènements s'accélèrent en 1944 suite au parachutage annoncé par Radio Londres, et un dépôt d'armes est aussitôt constitué à Rieumes. Suite aux messages codés le 1er juin qui annonce la mise en alerte et le 5 juin le débarquement de Normandie, les groupes formés se rejoignent dans la région boisée de Rieumes et se divisent en trois compagnies dans la forêt de Lautignac-Savères. Le noyau de la résistance de Muret demeure encore indemne et une stèle saluant le patriotisme de ces hommes fut édifié à Rieumes, témoignage vivant et immortel.   Ainsi est Muret, la rebelle… Alors à vous de venir en découvrir les secrets, son histoire et son patrimoine…