L’artichaut IGP du Roussillon, une culture ancienne et un délice en pleine saison !

DESCRIPTION

L'artichaut est une culture ancienne dans le Roussillon où il est déjà cultivé au XVIIIème siècle. C'est autour de 1830 que cette production prend de l'essor. Au début du XXème siècle, il est expédié dans toute la France jusqu’en Angleterre et en Allemagne grâce au développement du transport ferroviaire. Il représente 60 % de la valeur de la production maraichère locale. Sa notoriété est déjà importante : il est reconnu pour sa précocité et pour ses qualités. Autour des années 30, l’Artichaut gagne progressivement son terroir actuel en remplacement de parcelles de vigne et de prairie. L’artichaut du Roussillon est reconnu pour ses qualités organoleptiques exceptionnelles et sa précocité sur le marché français. Tendre et peu fibreux, il a la particularité de pouvoir être consommé cru, ce qui lui confère une notoriété toute particulière auprès des plus grands chefs français. Arrivant à maturité au début du printemps, l’artichaut du Roussillon est particulièrement attendu sur les étals des légumes primeurs. Les conditions climatiques (douceur, ensoleillement, luminosité) favorisent la précocité de l’Artichaut du Roussillon et les sols choisis par les maraîchers (souples profonds et à faible teneur en argile) permettent son bon développement. Parmi les variétés cultivées, on distingue le petit violet, variété à cycle court qui remonte une fois à l’automne et une fois au printemps, traditionnellement présenté à la vente en bouquet, encore appelé « poivrade » localement. Viennent ensuite les variétés de type « globuleux » comme le Blanc Hyérois, le Calico, Pop Vert ou encore Salambo, qui ne remontent qu’au printemps et qui ont la particularité d’avoir les bractées (les feuilles) bien serrées, indice de fraîcheur et permettant une bonne tenue du produit pendant le transport et en magasin. Elles profitent des entrées maritimes et donc d’une hygrométrie favorable au moment de la récolte pour l’obtention de capitules fermés, propices à une bonne conservation du produit. L’artichaut du Roussillon c’est neuf mois d’attention et de patience, depuis la plantation manuelle de fin mai à août en fonction des variétés, en passant par le buttage, jusqu’à la récolte manuelle qui s’échelonne sur 2 mois environ au printemps. Le petit violet est présenté en bouquets confectionnés par les producteurs. Cette variété peut produire à nouveau à l’automne. Ludovic Colombal, président de l'ODG artichaut du Roussillon, Didier Valade et Marc Parent, producteurs, nous expliquent tout sur l'artichaut du Roussillon, et les diverses variétés. Quand à Christophe Comes, chef étoilé au restaurant "la Galinette" de Perpignan, il nous livre l’une de ses recettes. Car bien que très apprécié cru dans le Roussillon, l’artichaut se prête également à la cuisson et peut être préparé au grill ou encore rissolé avec un simple filet d’huile d’olive … c’est un vrai délice ! C'est en ce moment la pleine saison, profitez-en !