La diététique à la Clinique de l’Union pendant la crise COVID

DESCRIPTION

Joëlle Noray-Guilbert; diététicienne de la Clinique de l'Union et du Marquisat évoque au micro de TVDICI son métier, en temps normal et en temps de crise, avec la réorganisation due à la prise en charge de patients atteints du COVID-19. Un métier très varié, à la base, qui consiste non seulement à adapter l'alimentation des patients durant leur séjour, prendre en charge des patients dénutris, leur donner des conseils de sortie en fonction de régimes associés à des pathologies, mais aussi à animer des ateliers divers, traitant du diabète, de la chirurgie bariatrique, ateliers pour les femmes enceintes. Joëlle Noray-Guilbert est également l'interlocutrice privilégiée de la société de restauration et elle fait donc le lien entre soins et restauration pour mieux adapter menus et régimes. Avec la Crise COVID, c'est une réorganisation totale qui a eu lieu. D'un type de patient " post chirurgie", la Clinique est passée à une diététique de médecine, essentiellement de la prise en charge de patients dénutris ou de patients relevant de pathologies d'oncologie. Les ateliers ont été supprimés, la cafétéria a été réorganisée pour respecter les distances et les gestes barrières, ainsi que la distribution sur certains services. Se projetant au delà du 11 mai, Joëlle Noray-Guilbert essaye de faire repartir la machine, tout en ayant bien en tête qu'il y aura toujours à la clinique des patients Covid et qu'il faudra s'organiser, pour tout remettre en place. La cafétéria restera comme elle est actuellement, et pour les services, c'est au mesure de la réouverture des diverses parties chirurgie que les régimes seront alors adaptés.