HappyNeuron, du logiciel d’aide au bilan orthophonique aux thérapies digitales

1066 vues
DESCRIPTION

A l'heure où on parle de plus en plus de l'utilisation du Digital dans la santé, et des DTx, thérapies numériques, digiceutiques, Didier Ghenassia, Directeur Général de HappyNeuron (filiale de SBT : Scientific Brain Training), éditeur Logiciel depuis 20 an , nous explique les différentes nature d' outils que son entreprise conçoit. De l''aide au bilan pour détecter dyslexie, dyspraxie, dysphasie, aphasie ... jusqu'au protocole de rééducation à réaliser chez soi, en passant par la rééducation avec et chez l'orthophoniste. les DTx sont des dispositifs de prise en charge des patients à des fins de prévention, traitement ou suivi via des solutions intégrant une composante logicielle participant activement à un mécanisme d’action et s’appuyant sur des preuves cliniques. Si Le déploiement d’outils numériques au service de la santé est une tendance majeure depuis plusieurs années déjà, les solutions peinent encore à trouver leur place dans le parcours de soins. 3 étapes sont en effet nécessaires pour rencontrer la réussite : la validation scientifique (coûteuse et laborieuse mais réalisable), la prescription ou recommandation ( au même titre qu'un médicament) et le corps médical pour l'instant est encore, pour la plupart, en attente de démonstrations, et l’observation par le patient avec des tâches, notamment pour l'entraînement cérébral qui demandent assiduité et régularité. Pour cette raison, HappyNeuron coconstruit ces applications avec les utilisateurs. Prochainement, HappyNeuron va lancer une nouvelle application MAEVA pour permettre à des enfants de 6 à 10 ans qui présentent une certaine forme de dyslexie d'entrainer leur empan visio attentionnel (traiter un stimulus visuel à une vitesse suffisante de pourvoir encoder ce stimulus et pouvoir ensuite lire). Typiquement pour ces enfants afin de soutenir leur envie et leur motivation, HappyNeuron a confié à Freya games ( concepteurs de jeu vidéo pédagogiques sur Toulouse) le fait d'"enrober" ces protocoles dans un jeu vidéo. Le jeu est en train d'être expérimenté en conditions réelles avec de vrais enfants. Didier Ghenassia revient sur ces 20 ans d'expérience, avec des étapes douloureuses et laborieuses qui lui ont permis d’occuper aujourd'hui sa place sur le marché. Et également sur l'agilité qui a permis a ses équipes de proposer une solution pour que les orthophonistes clients gardent un lien avec leur patientèle durant le confinement dû à la crise sanitaire et la pratique d'une profession qui va s'en trouver modifiée, avec la prise en charge de la téléconsultation.