Reseaclons collecte et valorise les déchets plastiques marins – (Des défis et des fonds)

DESCRIPTION

Pauline Constantin, responsable de l'institut marin du Seaquarium du Grau du Roi (30) expose les objectifs de Reseaclons, qui collecte de déchets plastiques marins qui seront ensuite valorisés par l'innovation et la création de filières de recyclages. 700 tonnes de déchets arrivent par jour en mer méditerranée. Le Seaquarium du Grau du roi s'est donc lancé dans le projet " Reseaclons" pour aider à collecter et valoriser ces déchets et protéger la biodiversité marine. L'association Reseaclons souhaite mettre fin à la pollution plastique de la mer et des océans en mettant en place en place une économie circulaire pour collecter et recycler les déchets plastiques et créer une filière de recyclage intégrale. C’est une première mondiale née de la rencontre entre un porteur de projet déterminé, la société Triveo, acteur dans l’Économie Sociale et Solidaire, et l’Institut Marin du Seaquarium au Grau-du-Roi. Investi dans le courant de l’Ocean Upcycling, Xavier Murard, consultant en développement durable et réduction des déchets, s’est investi dans la recherche de solutions pour donner une seconde vie aux plastiques marins et sauvages Il est allé à la rencontre de Trivéo, industriel, spécialiste du recyclage des matières plastiques dans la Plastics Vallée dans l’Ain, qui développait un procédé unique au monde, à savoir : permettre de mélanger des plastiques de natures différentes. Concrètement, au Grau du Roi, les déchets, collectés par le pêcheurs, sont amenés par la communauté de commune sur la zone de tri. Il seront ensuite valorisé via la création de divers objets dont le plus emblématique est un gobelet réutilisable, le premier à avoir été fabriqué, historiquement.. La Région Occitanie et les fond européens ont contribué à financer cette initiative. « Les aides de l’Europe et de la Région Occitanie ont rendu possible ce projet pilote pour montrer que le recyclage (1,5 tonne par an) des déchets marins en méditerranée, grâce à l’implication notamment des marins pêcheurs dans leur collecte, et leur revalorisation en 100% recyclé, étaient faisables. L’expérience est transférable sur toute la façade littorale d’Occitanie » Par Région Occitanie ( Série : Des défis et des fonds ) https://www.reseaclons.org/