Objectif : zéro herbicides en viticulture – Des défis et des fonds

DESCRIPTION

Le sol est une ressource non renouvelable. Les dégradations engendrées par des pratiques agricoles inadaptées conduisent à une perte des fonctionnalités des sols : perte de fertilité, des capacités de support de culture, des capacités d’épuration, diminution de la biodiversité… Une gestion des sols viticoles performante doit s’appuyer sur les fonctionnalités naturelles des sols pour réduire la dépendance des exploitations aux intrants, notamment les herbicides lesquels, de moins en moins utilisées pour des questions environnementales, sont peu à peu remplacées par des stratégies combinant enherbement, désherbages mécanique, thermique, électrique et travail du sol. Une alternative, l’enherbement maîtrisé sous le rang de plantation L’enherbement des sols consiste à implanter une couverture végétale entre les rangées de vignes. Il permet de protéger le sol de l’érosion et des transferts de pesticides provoqués par les pluies, de respecter le fonctionnement naturel des sols, d’apporter de la matière organique et de trouver une alternative au désherbage mécanique. Cette technique représente un atout non négligeable pour la biodiversité. Dans le cadre d’un projet collaboratif avec les chambres d’agriculture, l’IFV a mis en place des parcelles expérimentales, pour étudier la faisabilité technico-économique de l’implantation d’un couvert végétal sous le rang de vigne, tester différentes espèces d’enherbement et l’entretenir par de la tonte. Cette expérimentation vise à mettre au point des stratégies d’entretien du sol limitant l’usage des herbicides. Des espèces d’herbes bien adaptées au manque d’eau pendant la période estivale dans le climat méditerranéen, ont été recherchées. En cultures pérennes méditerranéennes, l’enjeu est principalement lié à la gestion du rang de plantation. Le projet, cofinancé par l’Europe et la Région, propose une solution qui fonctionne et transférable. Ses acquis techniques ont été repris au sein d’une plaquette mode d’emploi de façon à permettre sa réappropriation par tout agriculteur sur son exploitation. Bénéficiaire : Institut Français de la Vigne et du Vin Site internet : https://www.vignevin-occitanie.com https://www.inrae.fr/centres/occitanie-montpellier Descriptif de la structure bénéficiaire : L’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) est un organisme d’ingénierie qui élabore des références techniques nécessaires aux progrès de la filière viti-vinicole. L’IFV a pour mission de conduire des études de portée générale pour l’ensemble de la filière viti-vinicole, dans les domaines de la sélection végétale, de la viticulture, de la vinification et de la mise en marché des produits. Il est implanté dans les différentes régions viticoles de France, à travers huit pôles représentant les vignobles, dont le siège social est situé en Occitanie, au Grau du Roi (Gard – 30) et un pôle Rhône-Méditerranée en partenariat avec l’institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA). L’IRSTEA est un Etablissement public à caractère scientifique et technologique placé sous la double tutelle des ministères en charge de la recherche, et de l’agriculture, disposant de plusieurs sites dont celui d’Occitanie-Montpellier qui est un acteur majeur d’un pôle agronomique inter-établissements, spécialisé autour de recherches en agriculture, alimentation et environnement, au sein duquel intervient notre témoin Delpuech, ingénieur agronome. Thématique : Environnement et action pour le climat / développement durable / innovation / réduction d’herbicides Résumé du projet : Le projet est d’accompagner les agriculteurs dans la réduction du recours aux herbicides. En cultures pérennes méditerranéennes, l’enjeu est principalement lié à la gestion du rang de plantation ; la présence des ceps de vigne ou des arbres rendent plus difficiles l’abandon des herbicides. Dans ce contexte, une des voies d’étude du projet consiste à étudier la faisabilité et l’impact d’un enherbement sous le rang de plantation de la vigne. L’objectif est d’entretenir le rang de plantation essentiellement par de la tonte, plus économe en temps et en énergie, et plus respectueuse de la vie du sol d’équilibre fragile dans les conditions pédoclimatiques méditerranéennes. Objectif : Atteindre le zéro Herbicides en cultures pérennes méditerranéennes. Fonds européen : Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER)