Maguelone Pontier nous dévoile l’évolution du Grand Marché, ses projets et ses prochains évènements.

DESCRIPTION

Maguelone Pontier, dans ses bureaux du Grand Marché, évoque pour TVDiCi son parcours et l'évolution du MIN Toulouse- Occitanie depuis que le consortium Marché de Rungis, La poste et la caisse d'épargne Midi-Pyrénées en a repris la gestion pour 22 ans en DSP. La particularité du MIN Toulouse avec 305 producteurs, un ADN amont agricole très fort, 3600 commerces de proximité venant s'y approvisionner et le retour dans "Sa" région, ont conduit cette fille de producteurs de l'Hérault à accepter le challenge d'en devenir la Directrice Générale. La feuille de route pour moderniser celui-ci incluait, en premier lieu de diversifier l'offre physique. Si une très belle offre existait il y a deux ans en fruits et légumes, fleurs, plantes, peu voire une absence de produits de la marée, de produits carnés, de produits laitiers, fromages et produits gastronomiques. Pour remédier à ceci, un Pavillon de la Gastronomie va être inauguré fin novembre. A l’intérieur de celui-ci, un opérateur, proposera des produits d'épicerie fine : confitures, bières, sel, riz, biscuits, épices ...d'origines bio et/ou locale. La coopérative Arterris, filière " Les Produits Occitans" s'est aussi installée, pour une offre de produits carnés transformés. Le Meilleur Ouvrier de France "Xavier" fromager affineur, François Bourgon qui va devenir, en quelque sorte, un grossiste en marque blanche pour tous les éleveurs d'Occitanie sur la filière des fromages et produits laitiers. Tous ces opérateurs sont des Occitans ! Le Grand Marché a une véritable envie de valoriser cette belle région, première région agroalimentaire de France, première région sous signe de qualité, au coude à coude avec la Normandie, en collaboration avec la métropole et la Région. Un gros projet Gersois va également voir le jour avec un consortium d'une quarantaine de producteurs qui va s'installer en octobre dans un cash fermier. Le second volet de la feuille de route était de développer les services, notamment, la logistique du dernier kilomètre. L’alliance avec le groupe La Poste dans cette DSP permet de pallier les soucis de cette logistique, avec deux bâtiment de 10 000 m² qui vont être livré en en avril 2021 et permettront au MIN de disposer d'un " bras armé" de la logistique urbaine pour pouvoir livrer en centre ville de manière mutualisée, groupée et propre (économies d'échelle et de carbone). La Formation, ensuite s'est renforcée. L'IFOPCA (centre de formation des caviste de fromagers et des primeurs), déjà présent depuis 2 ans, rejoint récemment par l'IFRIA ( centre de formation des industries agroalimentaires et de la grande distribution), mais plus généralement vont être formés au Grand marché, tous les acheteurs, commerciaux, vendeurs en milieu alimentaire, l'IFOLOG ( centre de formation de la logistique), et une petite entreprise pour former les entreprises du domaine de la Food aux réseaux sociaux. L'école du Chef Thierry Marx "Cuisine mode d'emploi" est également venir grossir les rangs de cette offre de formation. Tout ceci contribue à travailler une économie circulaire économiquement pertinente pour l'avenir du site comme pour les emplois. Il y a toujours à peu près 200 emploi à pourvoir en permanence au MIN également partenaire de Pôle Emploi qui y dispose de bureaux à demeure. C'est aussi pour cela que le Grand marché a organisé le premier Salon des métiers alimentaires et culinaires (le SMAC) le 3 juin 2019 avec 700 entretiens, 61 embauches le jour même, une centaine d'entreprises présentes et un show-room pour donner plus de visibilité à ces métiers auprès des scolaires et chercheurs d'emplois. " un formidable ascenseur social", " un univers de passion et pas un univers de diplômistes" précise Maguelone Pontier. Pour les projets imminents : - l'arrivée, à l'horizon de 18 mois, d'un secteur physique en produits marée avec la société Guivarc h qui viennent de labelliser leurs produits" Sud de France" et vont faire construire un bâtiment dédié au Filetage, à la transformation et vente physique des produits de la mer. - Une pépinière avec les start up alimentaires d'Occitanie installées à tarifs préférentiels dans cette Food Tech,avec des spécialités très différentes pour les entreprises présentes, de Oranges & co à Kidimiam en passant par le bureau divin, ainsi que des traiteurs, comme Thomas Fantini ( Groupe Pergo) qui viennent renforcer la circularité de l'économie du marché et renforcer également l'emploi. Pour les évènements prévus prochainement : évènementiels gastronomiques dans le cadre du partenariat avec le Stade Toulousain, accueil des " Toqués d'oc" ( évènement gastronomique de "La Dépêche" ), Conférence de rentrée, Récoltes du miel des ruches inauguration du pavillon de la Gastronomie. Si l’achat est réservé aux professionnels, Le MIN se visite aussi, tous les vendredis matins entre 6h et 6H30 et les restaurants sont ouverts au public. N'en doutons pas, un très bel avenir se profile pour le MIN avec tous ces projets et cette dynamique.