Alain di Crescenzo : voeux, bilan économique 2019 et éléments de prospective

DESCRIPTION

Une réduction drastique des ressources des CCI avec la diminution de la TFC (Taxe pour frais de Chambre) " insoutenable" ainsi que les indicateurs économiques nationaux comme régionaux ont été évoqués par Alain di Crescenzo, Président de la CCI Occitanie, lors de ses vœux à la presse, mais aussi le Digital, un tournant à prendre absolument, et le "Green" soit DD et RSE, comme des mutations transverses indispensables à nos entreprises. 2019 : une année "en dedans", même si le territoire d’Occitanie s'en sort plutôt bien. Pour la France, c'est le pire résultat en termes de croissance depuis 2009, l'année de la récession. Entre États -Unis et Chine, 60 % de l'économie mondiale qui ne s'entend pas et secoue toute la planète, et plus près de nous, le Brexit, sont les principales causes de ce résultat, et d'incertitudes à venir. Ainsi que les difficultés françaises sur une industrie importante pour notre pays : l'automobile, secouée par la vague du " Green", alors que ce secteur, en France, a fait le pari... du diesel ! En Occitanie, toute nos prévisions de croissance sont à la hausse : industrie, services, construction, agroalimentaire. Reste cependant une grosse inquiétude sur le commerce, qui avec les mouvements sociaux a énormément souffert et qu’il faut soutenir. Sur 5 ans, l'emploi salarié a progressé de 8,4% et l'Occitanie est la 4ème région de création d'entreprises de France, avec également une forte baisse du taux de défaillances d'entreprises. Deux autres acteurs fonctionnent particulièrement bien avec la CCI : le Conseil Régional avec lequel la collaboration se fait de manière fluide et L'Etat, autorité de tutelle des CCI avec lequel la Chambre a contractualisé sur 5 missions : l'Entrepreneuriat, l'Appui aux entreprises dans leurs mutations dont le Digital et la Responsabilité Sociétale, l'International et la représentation des entreprises d'appui au territoire dans leurs mutations. La transmission d'entreprises restera une priorité pour l'année 2020, ainsi que le Développement Durable et RSE et  l'international dont l'Europe. La cybersécurité et le Digital occuperont également une place primordiale ainsi que la formation, par alternance principalement. Mutation également de la Chambre pour changer sont modèle économique vers des prestations rentables et tarifées, sans se mettre en concurrence avec les entreprises, mais en " gommant les trous dans la raquette" .