FUTURAPOLIS est de retour ..

PROGRAMME DU VENDREDI 16
A LA FAC DE MEDECINE
10h IA : demain, tous idiots ?
A ma droite, les « évangélistes digitaux » ou les nouveaux prédicateurs : on y est. C’est fait. Tout le monde va se faire disrupter. Il faut s’y préparer, s’adapter voire mourir pour certains secteurs économiques. A ma gauche, les humanistes sans la trans(e). Retrouver du bon sens, réguler les monstres du numérique et remettre au cœur l’humain et l’éthique de nos préoccupations. Au milieu, des scientifiques. Loin des débats éthiques et sociologiques, ils prennent l’intelligence artificielle et les algorithmes pour de simples outils, à même de faciliter la vie de nos concitoyens. Et des outils qui ont encore beaucoup de progrès à faire…
Nos experts vous proposeront plusieurs visions du futur. Y a-t-il une voie entre Black Mirror et Les Bisounours ?
Stéphane Mallard, évangéliste numérique, auteur du best-seller Disruption chez Dunod Tariq Krim, fondateur de Netvibes, l'un des pères du web français, critique des GAFA et des situations de monopole des grands acteurs de la Tech Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du Numérique Iva Stankovic, data scientist chez eSNCF
10h45 – Big Mother, la maison du futur nous veut-elle du bien ?
Depuis longtemps, on le sait, les murs ont des oreilles. Désormais ils ont aussi des yeux, une bouche, des capteurs, des synapses… Demain, la porte du garage discutera avec votre serrure connectée. De quoi parleront le compteur électrique, le four et la machine à café ? De vous, bien entendu. La maison du futur bruisse de données. Elle passionne les ingénieurs, architectes et entreprises qui réfléchissent aux objets et aux usages des habitants de demain. Vous étiez sûr d’avoir refermé la porte derrière vous ? Vous l’avez juste entre-ouverte.
Malo Depincé, membre du CNRS, coordinateur de Human at Home Project, appartement ultra-connecté où habiteront pendant un an deux étudiantes volontaires Michel Derdevet, secrétaire général d’Enedis porte le projet Linky, compteur connecté de nouvelle génération Ludovic Le Moan, directeur général et cofondateur de Sigfox, spécialisé dans l'Internet des objets Christine Leconte, présidente de l'ordre des architectes d'Ile-de-France Fred Potter, fondateur de Netatmo, start-up spécialisée dans les objets connectés   Cette séquence sera introduite par une keynote de Jacques Oberti, président de la communauté d’agglomération du Sicoval.
11h45 – Le monde en 2040 selon Antoine Frérot
Ce sont les questions à un million, de celles qui définissent une époque : peut-on faire coïncider croissance économique et protection de l'environnement ? Comment répondre à notre voracité énergétique ? Comment nourrir neuf milliards d’êtres humains ? Comment s'attaquer à la problématique de la pollution de l'air, de l'eau et du sol ? Et qui de mieux que Veolia, un acteur majeur de la gestion des ressources - eau, énergie, déchets - pour expliquer sa vision des défis de notre époque, et sa façon d’anticiper les grandes questions de demain.
  Antoine Frérot, PDG de Veolia
12h15 – Data : Les Maîtres de la donnée
Avec les scandales à répétition liés à la vie privée, la Data, terra incognita, fait désormais figure de Far West. Des pionniers, des bandits ou des chercheurs d’or attirés par ce nouvel Eldorado, qui prendra le pouvoir ? A moins qu’un nouveau shérif ne se dresse pour régler ce conflit qui se joue entre les citoyens et les géants du web, comme entre les Etats-Unis et l’Europe. Réseaux sociaux, navigation intelligente, éthique numérique… nos experts partagent leurs visions du futur de la donnée et nous expliquent comment reprendre la main.
France Charruyer, avocate spécialiste de la donnée David Lacombled, directeur de La Villa Numeris, laboratoire d'idées sur l'économie numérique. Il plaide pour la création d’une nouvelle citoyenneté numérique. Eric Leandri, fondateur du moteur de recherches Qwant François Nicolas, chief digital officer chez Guerbet, spécialiste mondial de produits de contraste et de solutions pour l’imagerie médicale, travaille sur la base de données de Watson, l’intelligence artificielle d’IBM Frédéric Burtz, directeur adjoint digital technologie et partenariats du groupe BPCE
14h – « Devenir l’Amazon de l’industrie » — mais où s’arrêtera Bernard Charlès ?
Mais que peut-il y avoir de comparable entre Amazon, géant américain de la distribution aux plus de cent milliards de dollars de chiffre d’affaires, et Dassault Systèmes, l’éditeur de logiciels français fondé par Marcel Dassault il y a près de 40 ans ? Peut-être une même volonté de devenir un acteur incontournable, une plateforme centrale de son secteur. Chez Dassault Systèmes, l’un des leaders mondiaux des logiciels de conception 3D, c’est la création d’une place de marché sur le modèle de celle d’Amazon, mais réservée aux ingénieurs spécialisés dans la 3D, qui a marqué les esprits au cours des derniers mois. Au vu des récents résultats du groupe, une question affleure : Dassault Systèmes est-il le futur géant hexagonal de l’industrie ?
Bernard Charlès, directeur général et vice-président du conseil d’administration de Dassault Systèmes, leader mondial dans le domaine des logiciels de conception 3D, qui compte aujourd’hui parmi les dix premiers éditeurs de logiciels au monde
14h30 – Penser les métropoles de demain
Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole François Dossa, directeur d’Alliance Ventures, le fonds d’investissement destiné à l’innovation financé par Renault-Nissan-Mitsubishi
15h15 – GreenTech : l’innovation peut-elle être verte ?
Peut-on vraiment ménager la chèvre - la défense de l'environnement - et le chou - les projets entrepreneuriaux ? Au carrefour de la transition écologique et de la révolution numérique, les acteurs de la GreenTech affirment que c’est tout à fait possible, et s’attaquent aux problématiques environnementales par le truchement de l’innovation. Alors, secteur révolutionnaire, ou énième écran de fumée ? Nos invités présenteront leurs différents projets, et tenteront de répondre à une accusation récurrente : la GreenTech est-elle un énième ersatz du greenwashing ?
Stéphane Sarrade, directeur adjoint de l’innovation et du soutien nucléaire à la direction de l’énergie nucléaire du CEA Saclay. Spécialiste de la « chimie verte », il a publié « La Chimie d’une planète durable », en 2012 Christophe Reinert, délégué à l’innovation chez EDF, directeur de projet au sein de la R&D, directeur du Innovation Hub
16h – Y a-t-il un pilote dans la ville : les transports urbains à l'heure du développement durable
Comment faire plus rapide, moins polluant, tout en transportant de plus en plus de monde ? C’est la question qui agite les méninges des élus, occupe les pensées des acteurs privés de la mobilité en ville, alors que se profile à l’horizon des défis chaque jour plus importants. En 2050, la Terre comptera 6,3 milliards d’urbains, soit 66 % de la population mondiale. A ce rythme-là, comment connecter centres-villes, quartiers d’affaires, zones résidentielles et aéroports de manière durable et efficiente ? C’est ce que nous expliqueront nos invités.
Lucie Marchandeau, Groupe Eiffage, Direction Développement Durable et Innovation Transverse, Pôle Ingénierie durable Amélie Lummaux, directrice environnement et développement durable du Groupe ADP Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo Collectivités, Maître de Conférences à l'Université Toulouse 1 Capitole, Premier adjoint à la Mairie de Toulouse
16h30 – IA : le point de singularité
Et si demain l’intelligence artificielle faisait la course en tête, laissant à la traîne des milliards d’êtres humains, parfaitement obsolètes ? On appelle cela le point de singularité et c’est une hypothèse scientifique qui passionne autant les chercheurs que les scénaristes de science-fiction. Que se passera-t-il lorsque l’évolution technologique ne laissera d’autre choix à l’homme que d’abandonner son pouvoir aux machines pensantes ? Et à quand le grand tournant ? 2030, 2050 ? Au jeu des annonces-chocs, chaque transhumaniste ou lanceur d’alertes y va de sa petite date. Mais l’hypothèse scientifique est loin de faire consensus dans la communauté des experts. Embarquez pour un voyage passionnant dans la courbe des connaissances humaines et artificielles, avec nos grands experts.
Raja Chatila, directeur de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (Isir). Ses recherches portent sur l’éthique de la robotique, les prises de décision des véhicules autonomes et l’interaction homme-robot. David Cage, fondateur de Quantic Dream, studio de jeux vidéo Jean-Gabriel Ganascia, professeur d’informatique à la Sorbonne, membre senior de l’Institut Universitaire de France et président du comité d’éthique du CNRS. Dans son dernier ouvrage, Le mythe de la Singularité : faut-il craindre l’intelligence artificielle ?, il dresse un portrait critique de ces scénarios catastrophes. Aurélie Jean, docteur en sciences des matériaux et entrepreneure, une spécialiste française des algorithmes. Elle fait partager sa passion pour le code et les nouvelles technologies auprès des entreprises et du grand public.
17h15 – Tribunal de l’expérimentation animale
« Je poste ces images car je ne peux plus supporter ces souffrances. » Tout est parti d’un tweet, le 15 novembre 2025. Celui de Yannick, doctorant en biologie moléculaire. La communauté scientifique est en émoi. La nouvelle ministre au Droit des animaux est en première ligne. Derrière ce nouveau
#MonkeyGate, la recherche s’interroge : peut-elle se passer de l’expérimentation animale ? Pour traiter ce cas – fictif, mais si réaliste et si actuel – nous appelons nos Grands Témoins à la barre. Chers jurés, le Tribunal de Futurapolis est ouvert !
Nos Grands Témoins :
Aymeric Caron, journaliste, essayiste et militant antispéciste est l’auteur de Antispéciste. Réconcilier l'humain, l'animal, la nature (Editions Don Quichotte, 2016) Hélène Combrisson, professeur émérite en physiologie et pharmacologie. Elle défend l'expérimentation dans certains cas pour assurer la poursuite des progrès des sciences biomédicales Thomas Lepeltier, philosophe, chercheur indépendant en histoires et théorie des sciences, a collaboré au recueil La Révolution antispéciste (PUF - 2018) Nathalie Vergnolle, directrice de recherche à l’Inserm, à la tête de l’Institut de Recherche en Santé Digestive Le Procureur : Gérard Haas, docteur en droit et avocat, procureur du Tribunal de Futurapolis
AU MUSEUM
10h00 13h00 – Futurapolis Factory
Plus d’informations p.28
14h00 – L’hôpital du futur : plus technologique, plus humain ?
L’hôpital est malade. Il faut donc le réorganiser et le doter des moyens modernes afin de rendre les diagnostics et les traitements plus fiables, plus rapides, d’éviter la multiplication d’examens inutiles et de redonner au personnel du temps pour s’occuper des patients. Le constat est partagé par un grand nombre de spécialistes. À titre d’exemple, les progrès technologiques en matière d’imagerie peuvent transformer les pratiques. Un chiffre suffit pour s’en convaincre : plus de 60 000 erreurs graves sont commises chaque année lors d’une intervention chirurgicale, dont 20 % liées à un diagnostic ou un choix thérapeutique imparfait. C’est aujourd'hui qu’il faut dessiner l’hôpital de demain.
Guy Vallancien, chirurgien, membre de l'Académie nationale de médecine, prône une rationalisation de l'action hospitalière Luc Soler, directeur scientifique de l'IRCAD Marc Penaud, nouveau directeur général du CHU de Toulouse Sara Dalmasso, directrice générale digital de GE Healthcare en Europe
15h15 Cryptomonnaies, consentement amoureux, blanchiment d’argent : de quoi la blockchain est-elle le nom ?
On lui prête toutes les vertus, on lui met sur les dos tous les défauts de notre temps - pourtant, peu la comprennent vraiment. Elle, c’est la blockchain, prisée par les médias, louée par certains experts, vilipendée par d’autres pour ses applications diverses - volatilité des cryptomonnaies, sécurisation des cadastres, voracité énergétique du bitcoin, fiabilité des informations médicales. Technologie transverse concernant des domaines allant de la finance à la santé, de la distribution à la citoyenneté, la« chaîne de blocs » est la cousine germaine de l’intelligence artificielle : servie à toutes les sauces, elle a perdu de sa saveur, jusqu’à disparaître derrière de multiples « blockchains Potemkine », qui n’ont de blockchain que le nom. Aujourd’hui, il est temps de démêler le vrai du faux, et c’est ce que feront nos experts.
  Sara Tucci-Piergiovanni, chercheuse en informatique, actuellement chef du Laboratoire systèmes d'Information de Confiance, Intelligents et Auto-organisants (LICIA), experte senior et coordinatrice du programme Blockchain au sein de l'Institut CEA LIST, Saclay, France Anca Petre, chercheuse en e-santé et blockchain, cofondatrice de 23 Consulting
18h En avant-première à Futurapolis
« Les cobayes du cosmos, confidences d’astronautes » — un documentaire de Jean-Christophe Ribot, présenté par Mathieu Vidard.
Depuis plus de 50 ans l’Homme a fait de la conquête de l’espace une de ses priorités. Mais à 30 ans d’une probable exploration de Mars une question demeure : notre organisme peut-il encaisser de tels voyages, s’adapter ? Vieillissement accéléré, atrophie musculaire, ralentissement des fonctions cérébrales… la liste des « désagréments du voyage » est longue et la médecine spatiale une science nouvelle qui s’invente et se développe en continu au fil des expériences et des voyages.
Réalisateur : Jean-Christophe Ribot Durée 90 minutes La projection du documentaire sera suivie d’un débat animé par Mathieu Vidard de France Inter et Jean-Christophe Ribot
PROGRAMME DU SAMEDI 17
A LA FAC DE MEDECINE
10h VTC, scooters électriques, piétons : la guerre du bitume aura-t- elle lieu ?
Des passants qui en viennent aux mains avec les automobilistes, des motards qui s’en prennent aux cadres dynamiques en trottinette, des chauffeurs de taxi qui protestent contre la multiplication des VTC : ces scènes constituent désormais le quotidien de millions d’urbains dans le monde. Alors qu’aujourd’hui des acteurs privés
« ubérisent » de nouveau le marché de la mobilité en mettant à disposition des véhicules électriques sans demander
l’autorisation de la puissance publique, et tandis que les piétons souhaitent qu’on les remette au centre de la cité pour améliorer le confort en ville - ce qui fait bondir nombre de conducteurs -, comment faire pour satisfaire des demandes souvent contradictoires ? En ville, comment repenser les flux et la mobilité ?
  Dominique Faure, vice-présidente de Toulouse Métropole Cécile Maisonneuve, présidente de La Fabrique de la Cité, le think tank des innovations urbaines, membre du comité scientifique de l’institut Amsterdam Institute for Advanced Metropolitan Solutions Christophe Quet, dessinateur, créateur de Travis, avec Fred Duval au scénario, en 1996  
10h45 – Plus vite, plus haut, plus fort : comment former les champions d’aujourd’hui et de demain ?
Stades intelligents, entraînements individualisés, data analysts, vêtements connectés : dans le domaine du sport, l’innovation est omniprésente. Si les professionnels sont désormais perclus de capteurs, les amateurs désireux d’améliorer leurs performances ne sont pas en reste. Loin du quotidien de Neymar, des Golden State Warriors ou de Lewis Hamilton, n’importe quel sportif du dimanche peut mesurer ses performances, les comparer, les partager. Comment faire pour tirer profit de toutes ces innovations ? Nos invités nous livreront un état des lieux du sport en 2018, se basant sur leur expérience diverse, au carrefour du monde professionnel et de l’univers amateur.
  Didier Lacroix, ancien international français au sein du XV de France de rugby, actuel président du Stade Toulousain Nadia Pellefigue, vice-présidente de la région Occitanie, en charge du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur Enoch Effah, triple champion du monde de savate boxe française, entrepreneur, formateur et coach sportif. Il intervient comme consultant auprès d’entreprises et a créé l’association Coaching Sportif Citoyen. Sandra Forgues, sacrée championne olympique en canoë biplace (chez les hommes) en 1996 à Atlanta sous le nom de Wilfrid Forgues. Âgée de 48 ans, elle a réalisé sa transition il y a un peu plus d’un an. Elle préside le conseil d’administration du CREPS de Toulouse.
11h30 – Les liaisons fructueuses : quand l’art et la technologie se nourrissent
Des danseurs œuvrant à faire planter un logiciel de reconnaissance des mouvements ? Des visages d’acteurs reconstitués après leur mort ? Des musées augmentés pour visualiser des œuvres en réalité virtuelle ? Des tubes de l’été créés via une intelligence artificielle ? Ne tournez plus votre regard vers l’avenir, car tout ceci est déjà là ! Et que dire des innovations en germe, qui feront passer les déambulations des héros de Tron pour d’aimables rêveries typiques des années 1980 ? Bientôt, nous plongerons dans des images, des jeux vidéo, des films. Voudrons-nous retourner dans notre si banale réalité ?
  Benoît Baume, journaliste et photographe, fondateur de FishEye, un magazine qui aborde les problématiques contemporaines par le prisme de la photographie Claire Soléry, directrice de WeAreMuseums, le rendez-vous incontournable des acteurs du monde des musées qui souhaitent réfléchir à de nouvelles formes de médiation, notamment numériques François Pachet, compositeur, chercheur en intelligence artificielle, directeur du Spotify Creator Technology Research Lab.  
12h15 – Cybersécurité : la France face à l’écran noir
Comment la France se prépare au black-out cybernétique ? Alerte rouge à Futurapolis ! Nous simulerons une grande panne du net des télécommunications. Un événement auquel experts du gouvernement, grands opérateurs et entreprises se préparent déjà. Des réseaux parallèles de l’État aux câbles sous-marins, en passant par la cyberdéfense ou les transporteurs, ces pompiers d’un nouveau genre nous expliquent comment ils organiseront le retour à la normale après une défaillance majeure.
Guy Duplaquet, ingénieur chef de la mission de préfiguration du Réseau Radio du Futur au ministère de l'Intérieur. Ce réseau à haut débit commun à la police, la gendarmerie et la sécurité civile sera également utilisé par les opérateurs et les civils en cas de défaillance ou de cyberattaque Julie Gommes, manager en cybersécurité. Elle intervient quotidiennement sur les questions de piratages, hacking et protection des données Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux internationaux Orange, responsable de la cybersécurité et - entre autres — des câbles sous-marins, par lesquels transitent 99 % du trafic internet international
14h – Cancer : nouvelles pistes, nouveaux messages d’espoir
Alors que le Prix Nobel de médecine 2018 vient d’être attribué à deux spécialistes de l’immunothérapie, c’est toute la prise en charge des mélanomes et autres cancers qui est révolutionnée ! Le principe est simple : mobiliser le système immunitaire pour qu’il s’attaque aux cellules tumorales. Une solution riche de promesses qui n’est pas sans inconvénient : effets secondaires graves, inefficacité contre certaines tumeurs, traitement onéreux… S’ajoutent des questions auxquelles on ne s’attendait pas forcément. Les patients qui bénéficient désormais d’un traitement à prendre par voie orale se sentent « abandonnés », à la différence de ceux qui vont subir une perfusion à l’hôpital. La transformation du cancer en une maladie « chronique » pose aussi des problèmes : l’après-cancer est jugé plus dur que le traitement par 60 % des patients. L’occasion de faire le point sur ces nouvelles thérapies avec nos experts qui ont tous un message d’espoir à nous faire passer.
  Jean-Pierre Delord, professeur de Cancérologie à l’Université Paul Sabatier de Toulouse, également Docteur en Science en Biologie Moléculaire et Cellulaire. Il dirige l’Unité de Recherche Clinique de l’Institut Claudius Regaud, puis de l’Oncopole depuis 2003. Il est chef du Département d’Oncologie Médicale depuis 2009 et Directeur des Affaires Médicales depuis 2017. Laure Guéroult-Accolas, fondatrice de « Mon réseau cancer du sein » dont l’accès anonyme, gratuit et sécurisé a permis à des milliers de femmes de rompre l’isolement et de favoriser l’échange d’informations entre patients et soignants Jean-Louis Pujol, pneumologue et addictologue, responsable de l’équipe médicale Pneumologie et Oncologie au CHU de Montpellier
14h45 – Du Vatican aux Pyramides : comment naissent les idées de génie ?
On dit qu’elle naît dans la tête des startuppeurs, au cœur des incubateurs des arrondissements les plus branchés de France, dans ces tiers-lieux qui fleurent bon la décontraction apparente et l’açaï bowl. Pourtant, ce serait oublier que l’idée géniale germe bien souvent là où ne l’attend pas, et qu’elle porte sur des domaines parfois excentriques, bien souvent étonnants. Des pyramides d’Egypte au Vatican, du handicap d’un enfant à la critique même de l’innovation non durable, la « bonne idée » n’a pas attendu la start-up pour prospérer, et nos invités viendront à tour de rôle le prouver sur scène.
Sébastien Procureur, ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale Paris et de l’université de Cambridge, responsable d’une équipe ayant construit des instruments permettant de réaliser les toutes premières muographies haute définition — à savoir, une imagerie révélant « l’intérieur » de certaines structures. Mehdi Tayoubi, VP strategy chez Dassault Systèmes, codirecteur de la mission ScanPyramids Eric Salobir, prêtre dominicain, expert officiel de l’Eglise en technologies, à la tête d'Optic Technology, un think tank qui vise à faire le lien entre technologie, numérique et religion Mickaël Tanter, co-inventeur de plusieurs innovations majeures dans le domaine de l’imagerie ultrasonore médicale telles que l’échographie ultrarapide, l’imagerie quantitative d’élasticité, l’imagerie fonctionnelle ultrasonore de l’activité cérébrale et enfin la microscopie par localisation ultrasonore. Mickaël Tanter est aussi le co- fondateur de plusieurs entreprises françaises issues de ses recherches (Supersonic Imagine, Cardiawave et Iconeus) Laetitia Vasseur, co-fondatrice de l'association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée), à l’origine d’une plainte contre Apple, accusé d’avoir ralenti ses téléphones de manière volontaire
15h45 – L’école de demain : nouvelles missions, nouveaux défis
Tout le XXème siècle a été traversé par la question de l’école unique. Et soyons clair : il n’y a aucune raison pour le débat s’achève en 2030 ou en 2040 ! A l’heure des grands défis de la transformation numérique, de la formation continue, de la revalorisation des formations pratiques, le système éducatif français est pointé du doigt. « A la traîne » si l’on en croit les comparaisons internationales ;
«responsable du chômage» de masse pour certains ; « accélérateur des inégalités sociales » pour d’autres. L’école est constamment obligée de repenser ses enseignements, et ses publics, pour ne laisser personne de côté. Nos experts prennent le recul nécessaire pour nous emmener au fond de la classe : là où l’on voit le mieux le Grand Tableau. Au-delà de l’école, il sera question des grandes universités, des écoles de la deuxième chance et de tout le système éducatif français.
Jacques Biot, ancien président de l’École polytechnique, défend une Université qui permet aux étudiants de trouver un emploi Eric Charbonnier, statisticien au sein de la direction de l’éducation de l’OCDE, porte un regard global sur les différents systèmes d’éducation dans le monde et sur l’évolution de notre système éducatif Nathalie Mader, maître de conférences, conseillère régionale, présidente de l’Ecole de la Deuxième chance de Toulouse
AU MUSEUM
9h30 – Le handicap, moteur de l’innovation
Une interface cerveau-machine permettant aux tétraplégiques de piloter un ordinateur par la pensée ? Eh bien, pourquoi ne pas utiliser la même technologie pour certains jeux vidéo ! Un exosquelette pour marcher de nouveau après avoir perdu l’usage de ses jambes ? Eh bien, pourquoi ne pas s’en servir dans l’industrie pour diminuer la pénibilité de certaines tâches ! Dans le secteur du handicap comme ailleurs, le rapport à la technologie est double : d’un côté, il s’agit de s’approprier les dernières innovations afin d’en tirer parti ; de l’autre, en initiant des recherches, des inventions, des projets permettant de répondre aux problèmes vécus aux quotidiens par les personnes en situation de handicap, c’est l’ensemble de l’économie que l’on finit par inspirer. Nos invités viendront nous en dire plus sur cet échange bénéfique à tous.
Charlotte de Vilmorin, fondatrice de Wheeliz, le premier site de location de voitures particulières aménagées pour les personnes en fauteuil. Étant elle-même en situation de handicap, elle est confrontée depuis toujours aux difficultés de se déplacer quand on est à mobilité réduite. En ce sens, elle alimente régulièrement le blog Wheelcome et a récemment publié « Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée elle me croit trapéziste dans un cirque ». David Combarieu, responsable du projet Handigamer avec Théo, étudiant en situation de handicap, dont il est le beau-père. Après un crowdfunding réussi à 200 %, David Combarieu a livré 25 manettes de jeux vidéo adaptées aux personnes en situation de handicap en 12 mois, avec le soutien d’Xbox France Lola Cayatte, leader et goodwill ambassador de la Handitech, qui a pour mission de fédérer, coordonner et promouvoir l’ensemble des acteurs qui innovent ou soutiennent l’innovation au service des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie.
10h15 – La mer, un médecin qui vous veut du bien
Saviez-vous que l’AZT, premier traitement contre le sida, a été isolé dans… du sperme de hareng ? C’était à la fin des années 1980. Saviez-vous encore que c’est l’étude d’un venin injecté par des mollusques, les cônes, qui a permis de grandes avancées pour le traitement contre la douleur ? On était alors dans les années 1960. Voici quelques exemples de la richesse de la biodiversité marine qui suscite un intérêt toujours renouvelé de la part des chercheurs. Avec plus de 25 000 molécules décrites en plus de 40 ans de recherche, la mer a fourni six médicaments ainsi qu’une trentaine de molécules en phases d’essais cliniques et précliniques.
Que nous réserve la recherche pour les 20 prochaines années ? Plongée dans la biodiversité chimique passionnante des océans, avec nos grands experts.
Sylvia Colliec-Jouault, chercheur au sein de l’Ifremer, travaille sur la régénération des tissus. Elle s’intéresse à l’acide hyaluronique et ses applications en santé notamment pour les douleurs articulaires, la reconstruction de tissus et de cartilage. Cet acide – auparavant extrait des crêtes de coq – est désormais extrait à partir de bactéries marines sauvages. Laurent Meijer, directeur de recherche au CNRS, directeur de ManRos Therapeutics à la station biologique de Roscoff. Cette start-up de biotechnologie travaille sur une molécule qui pourrait révolutionner le traitement de la mucoviscidose. Son laboratoire valorise également les molécules marines, étudie étoiles de mer et oursins en vue de travaux sur des molécules qui perturbent la division cellulaire, donc le cancer. Philippe Potin, directeur de recherche CNRS en biologie marine, travaille également à la station biologique de Roscoff. Ses travaux portent principalement sur les algues en nutrition et en santé. Il mène également une étude avec le CU de Nantes concernant leurs effets sur le microbiote intestinal. Spiruline, micro-algue, cancer, prévention des maladies cardiovasculaires… il nous parlera également des nombreuses autres études auxquelles il collabore.
11h – Du business pour les seniors : où en est la Silver Économie ?
La Silver Économie devait être une chance, une opportunité « unique » pour l’économie française, au même titre que la transition écologique. C’est en tout cas ce que le ministre de l’Economie d’alors - Arnaud Montebourg - annonçait en 2013, en plein emballage marketing du concept. La Silver Économie comme locomotive de l’économie française ? Elle devait créer 300 000 emplois entre 2013 et 2020. Elle devait tirer la croissance du PIB de 0,25 % par an. Où en est-on de ces chiffres et de ces belles espérances ? Revue de détail avec nos invités qui défendent cette économie aux cheveux argent avec passion.
Matthieu Faure, docteur en informatique, membre de l'Institut méditerranéen des métiers de la longévité, expert auprès de la Haute Autorité de Santé sur les objets connectés et les applications en santé Olivier Guerin, professeur des Universités, chef du pôle Gérontologie du CHU de Nice, vice-président de France Silver Eco. Olivier Guerin est également adjoint au Maire de Nice, délégué à la Santé, à la prévention et à l’accompagnement de la perte d’autonomie. Mélissa Petit, docteur en sociologie, spécialiste de la Silver Économie, CEO de MixingGenerations Jacques Rubio, directeur général de Kaufman & Broad Grand Sud-Ouest  
11h45 – Pire que le pétrole : la bataille pour les terres rares
Accusés, levez-vous ! Scandium, yttrium, prométhium ou samarium, tous se retrouvent sous le feu des critiques. Pourquoi ? Parce que ces métaux font partie de la famille des terres rares. Peu connues du grand public, on les retrouve pourtant partout : dans nos panneaux photovoltaïques, nos batteries de voitures électriques, nos aimants permanents. Aujourd’hui, leur exploitation redessine la carte de la géopolitique de l’énergie. La Chine ne s’y est pas trompée, elle qui détient 47 % des ressources mondiales de terres rares et qui les exploite dans des conditions souvent désastreuses. Aujourd’hui, alors que les grands leaders européens ne jurent plus que par l’électrique, retour sur l’un des angles morts de la transition numérique et énergétique.
Guillaume Pitron, journaliste et réalisateur. Il a publié en 2018 La guerre des métaux rares - La face cachée de la transition énergétique et numérique. Victoire de Margerie, vice-présidente du Forum mondial des matériaux, présidente de Rondol, entreprise spécialisée dans la conception et fabrication de machines pour la transformation des polymères.
14h – Insectes, shakers protéinés, steaks synthétiques : à quoi ressemblera vraiment la nourriture du futur ?
C’est un serpent de mer des discours médiatiques, politiques et industriels aux quatre coins du monde. Comment nourrir des milliards d’êtres humains dignement, de manière équilibrée, en respectant les animaux tout en diminuant l’empreinte énergétique de la production d’aliments ? Les suggestions sont légion : insectes, nourriture liquide, viande reconstituée en laboratoire. Pourtant, on peine à voir ces innovations de rupture débarquer dans nos assiettes. Alors, quel rôle la FoodTech doit-elle jouer dans nos changements d’habitudes alimentaires ? Les applications vont-elles remplacer les nutritionnistes afin de lutter contre la malbouffe rampante, la nourriture industrielle et l’obésité croissante ? Le modèle agricole actuel est- il soutenable, et si non, par quoi doit-il être remplacé ? Nos invités débattront de tout cela.
Laurent Chevallier, médecin consultant en nutrition. Praticien attaché au CHU de Montpellier, il dirige le pôle Nutrition de plusieurs cliniques. Il est l’auteur de nombreux best-sellers sur la nutrition dont « Le livre antitoxique », « Maigrir sans lutter», « Alors, on mange quoi ? Le guide du bon sans toxique », « L'Indulgence dans l'assiette » Carole Delga, présidente de la région Occitanie Henri Bies-Péré, président de la FDSEA Pyrénées-Atlantiques, vice-président de la FNSEA Sijia Wang, cofondatrice de Smeal, start-up qui propose des repas buvables équilibrés afin de manger rapidement et sainement  
14h45 – « New Space » : la bataille galactique aura bien lieu
Cours, camarade spationaute, le vieux monde est derrière toi. Le secteur spatial qui s’est longtemps cru à l’abri de la disruption voit débarquer de nouveaux entrants qui ne prennent pas de gants. Constellation de nano-satellites, moteurs plasmiques, nouvelles puissances spatiales émergentes à la conquête de la Lune : comment le « Old Space » réagit-il aux coups de boutoir des trublions du « New Space » ? En comptant sur son expertise et son avance technologique. Est-ce que ce sera suffisant ?
Christian Bec, vice-président de Syntony Gilles Rabin, directeur de l’innovation, des applications et de la science du CNES Cédric Balty, vice-président Innovation chez Thalès Alenia Space Ane Aanesland, CEO de la start-up française Thrustme  
Le lab Futurapolis
48h pour découvrir, tester et s’amuser Ouverture : de 9h à 18h30 les 16 et 17novembre
Vendredi 16 novembre à 9h – Inauguration du Lab Futurapolis
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole Nadia Pellefigue, vice-présidente de la région Occitanie, en charge du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur Etienne Gernelle, directeur du Point