« Dead plants and living objects »

Après deux concerts en 2017 et 2018, le duo Berthet & Nakajima est à nouveau convié à la Maison Salvan, cette fois-ci pour une résidence de plusieurs semaines. Elle donne lieu à la conception d’une exposition et, ainsi, à la mise en place de dispositifs sonores autonomes en relation avec l’espace. Le contexte sanitaire est pris en compte, une forme de diffusion existe et s’adapte aux mesures gouvernementales, en utilisant les interfaces possibles entre l’intérieur et l’extérieur.
Dans cette perspective, les deux artistes – Pierre Berthet dans le site, Rie Nakajima à distance, depuis le Japon – manipulent de nouveaux objets toujours aussi fantasques : fils d’acier, morceaux de bois, feuilles de papier aluminium, chaises, bottes, tréteaux… À partir de cet instrumentarium hétéroclite, seront produits des systèmes, des sons inédits et envisagés des agencements inattendus dans les trois dimensions de l’espace.
Entrera en jeu ce contraste entre l’aspect rudimentaire des objets pauvres, des matériaux récupérés, et les qualités sonores qui en résultent, inimitables, insaisissables Comme par un phénomène anti-synesthésique, les yeux du spectateur regardent du mutique, du bancal, du fragile et du « peu » mais ses oreilles sont traversées de sonorités subtiles, travaillées, recherchées. Et, finalement, peut-être que n’importe quel « amortisseur de locomotive » possède une nature intérieure sonore à nulle autre pareille…
Résidence en cours
À partir du 8 février 2021, du lundi au vendredi de 14 h à 17 h 30 : travail à découvrir en extérieur
En savoir plus :
Rie Nakajima Pierre Berthet
Les rendez-vous
– Rencontres professionnelles possibles avec Pierre Berthet sur rendez-vous. 
(En fonction de l’évolution de la crise sanitaire, les conditions de diffusion du travail de résidence de Pierre Berthet et de Rie Nakajima pourraient être revues.)
Maison Salvan Labège