Camille Claudel, l’interdite, réflexion entre génie et folie…

 
Camille Claudel, l’interdite en représentation au CH Gérard Marchant
Le Centre hospitalier Gérard Marchant ouvre ses portes au grand public, les 23 et 24 mai prochains, à l’occasion de trois représentations exceptionnelles de la pièce Camille Claudel, l’interdite, un succès du théâtre Cornet à dés.
« Pas plus qu'à ses contemporains, ce n'est pas par son art que Camille Claudel s'est imposée à la postérité. Plutôt par un désastre : celui de son existence. Sa beauté, sa passion, sa folie, son enfermement. Sa mort était passée inaperçue, après trente ans d'internement, interdite, au milieu de déments : elle était alors oubliée depuis longtemps".
Notre spectacle vise à surprendre l’artiste maudite dans sa propre lumière enfantant ses démons avec ce défi et cette audace qui n’appartiennent qu’à elle… »
Jean-Pierre Armand, Metteur en scène, dramaturge et scénographe, Théâtre Cornet à dés
Passion, création, maladie psychique, isolement, autant de sujets qui habitèrent le destin fascinant et tragique de Camille Claudel et qui seront abordés à l’issue de la pièce à l’occasion de deux bords de scène, avec :
- le Pr. Gérard Pirlot Psychiatre, Psychanalyste, Pr. de psychologie clinique à l’université Toulouse 2 - Jean Jaurès (le 23 mai à 20 h 30, intervention dans le cadre du colloque : la psychanalyse et le soin psychique en institution) ;
- Laurent Morlhon, psychologue au CH Gérard Marchant (le 24 mai à 20 h 30) ;
- Jean-Pierre Armand, metteur en scène, dramaturge et scénographe, Théâtre Cornet à dés (les 23 et 24).
Représentations :
le mercredi 23 mai à 16 h ;le mercredi 23 mai à 20 h 30 ;le jeudi 24 mai à 20 h 30.